Home - Resources and Tools

Coordination des transferts monétaires aux Philippines:examen des enseignements tirés lors des interventions d'urgence suite au super-typhon Haiyan

Les cinq dernières années ont été marquées par la tendance au recours accru aux transferts monétaires comme modalité d’interventions en situations d’urgence dans l’ensemble du secteur humanitaire. La fongibilité des transferts monétaires, dès lors qu’ils sont effectués sans restriction, augmente la possibilité pour les populations affectées de subvenir à leurs besoins multisectoriels selon leurs priorités. L’intégration des transferts monétaires dans les interventions humanitaires et les phases de relèvement et de réhabilitation suscite par conséquent un intérêt croissant, tout comme le potentiel de transferts monétaires à usages multiples parmi certaines organisations non gouvernementales internationales et bailleurs de fonds. Une utilisation adéquate et efficace des transferts monétaires ne peut se faire sans une coordination et une communication intra et interorganisationnelles solides entre les acteurs des différents secteurs. Cela présente des défis particuliers ainsi que des opportunités en matière d’efforts de coordination de l’aide humanitaire.

Le Cash learning Partnership (CaLP), le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies et le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) ont commandé cette étude afin de faire le point sur les enseignements tirés des trois à quatre premiers mois de l’action humanitaire en réponse au typhon Haiyan et de proposer des recommandations concernant la coordination interorganisationnelle et multisectorielle.

Les objectifs de cette étude sont les suivants :

  1. Identifier les mécanismes de coordination des transferts monétaires et les outils utilisés dans les interventions suite au typhon Haiyan qui ont facilité et rationalisé le processus décisionnel et la mise en œuvre au sein des organisations.
  2. Définir les éléments de la coordination qui ont contribué ou non au recours à des aides financières souples.
  3. Recueillir des données probantes sur les modèles de coordination propices aux transferts monétaires, et particulièrement aux transferts monétaires à usages multiples, le cas échéant dans le cadre d’interventions humanitaires futures.

 

Date: October 20th 2015

Author: Gabrielle Smith

Language: english