Home - Resources & tools - Video Library - Liens potentiels entre transferts monétaires d'urgence et transferts sociaux au Sahel

Liens potentiels entre transferts monétaires d'urgence et transferts sociaux au Sahel

Cette vidéo présente l'atelier régional d’échange organisé par le Cash Learning Partnership (CaLP), l'UNICEF et la Commission européenne à Dakar, au Sénégal, les 8 et 9 juillet 2014, avec pour objectif d'étudier les liens potentiels entre les transferts monétaires d'urgence et les transferts sociaux au Sahel. Le rapport final et un document de discussion sont à présent disponibles (en français et en anglais sur www.cashlearning.org).

Les objectifs de l'action humanitaire et de la protection sociale sont distincts. De manière concise, la mission initiale de l'action humanitaire est de « sauver des vies », tandis que l'objectif premier de la protection sociale est de réduire la vulnérabilité des récipiendaires. Néanmoins, la prise de conscience que les transferts monétaires sont un outil commun utilisé par les deux secteurs a créé l'opportunité de discuter des différentes approches adoptées. Les discussions ont souligné une tendance reconnue et qui continue de se développer : le transfert de responsabilité dans la lutte contre les vulnérabilités chroniques des acteurs étatiques vers les acteurs humanitaires. De plus en plus d'acteurs humanitaires orientent leurs interventions vers la lutte contre les vulnérabilités chroniques ou l’accroissement de la résilience des populations affectées par une crise. C'est particulièrement le cas dans la région du Sahel, frappé par des crises alimentaires et nutritionnelles récurrentes. De plus, des initiatives de filets sociaux de sécurité sont dans certains contextes mises en œuvre en parallèle par les acteurs humanitaires et par les acteurs étatiques. Cela mène parfois à une duplication des systèmes nuisant à l'optimisation de l'aide et des ressources.