Français - Ressources

Recherche

Organisation

Les modèles de coordination des transferts monétaires en Afrique de l'Ouest: Mali et Mauritanie

Depuis sa création, le CaLP est engagé dans le soutien à la coordination des acteurs de transferts monétaires. A travers des ateliers d’apprentissage dédiés à ce thème, organisés en 2012 et 2015 à Genève, et la création de nombreux outils et études sur le sujet, le CaLP a contribué au renforcement des mécanismes de coordination des Transferts Monétaires (TM), à l’instar des CWG nationaux, et aux niveaux régional et global, mais aussi de façon plus transversale, en travaillant avec les clusters, dans des contextes de crise ou de développement.

Jusqu’à présent, aucune étude de cas n’avait été menée sur ce thème en Afrique de l’Ouest, alors même que les pratiques ont considérablement évolué et que le contexte définit des enjeux particuliers pour la coordination. Au moment où de plus nombreux acteurs se tournent vers les TM dans la région, répondant à des crises de différentes natures, il a semblé pertinent de tenter de dresser un état des lieux de la coordination des acteurs de TM en Afrique de l’Ouest, et surtout d’en tirer des recommandations et des bonnes pratiques à adapter dans l’ensemble des pays de la région.

Le CaLP, basé sur son expérience dans les pays et les réalisations des différents groupes – dont la vitalité peut évoluer rapidement au fil des mois – a choisi de documenter particulièrement l’expérience de coordination des TM du Mali, qui est actuellement l’un des CWG les plus inclusifs et dynamiques de la région, tout en ayant déjà pris la voie de l’institutionnalisation, ou tout au moins d’une collaboration renforcée avec les programmes nationaux de filets sociaux. La Mauritanie vient également nourrir les observations et les réflexions de cette étude, à travers son évolution récente d’un groupe des partenaires ECHO élargi à un CWG autonome et très rapidement institutionnalisé.

Date: August 8th 2016

Author: CaLP

Language: french